Menu Fermer

Programme du second cycle

Création de l’association de psychanalyse symbolique

Agnès Vincent et Pierre Trigano, fondateurs de l’école du rêve et des profondeurs et Georges Didier, fondateur de la voie des constellations symboliques et spirituelles se sont associés pour créer l’association de psychanalyse symbolique dont la finalité est de permettre à leurs élèves d’exercer professionnellement en qualité de psychanalystes symboliques par l’inscription au répertoire national de l’association et de promouvoir collectivement leur installation. La fonction de l’association est aussi de favoriser un réseau convivial de recherche sur la pratique de la psychanalyse symbolique.
Formation à la psychanalyse symbolique
Le concept de psychanalyse symbolique définit la cohérence psychanalytique des démarches des trois formateurs. La psychanalyse symbolique ne se définit pas comme une voie de psychothérapie mais comme la voie d’un accompagnement symbolique et spirituel dans la relation du sujet avec l’inconscient. Le véhicule essentiel de sa pratique analytique est la contemplation symbolique des rêves dans la perspective de CG Jung comme expression et interpellation provenant de la source du Soi, altérité intérieure de l’Esprit présent au coeur de la psyché. Cette pratique appelle également la nécessité pour le moi de travailler sa réponse symbolique à l’interpellation du Soi, dans l’expérience de l’imagination active, voie méditative de dialogue intérieur qui peut s’accompagner d’un travail symbolique d’expression corporelle, et dans l’expérience des constellations symboliques et spirituelles.

Cursus de la formation

Il se définit en deux cycles.

1°/ Le premier cycle enracine la formation technique de base. Il est constitué du programme de formation que les élèves des trois formateurs suivent à Lyon, Lille ou Genève. Ou du programme que les élèves de l’école du rêve et des profondeurs suivent ou ont suivi, augmenté de deux stages de constellations symbolique et spirituelles de quatre jours avec Georges Didier.
Le premier cycle prépare au diplôme de praticien en accompagnement symbolique et spirituel. Ce diplôme permet d’exercer immédiatement avec ce titre de praticien ou d’analyste de rêves, sans condition. Il permet aussi d’exercer avec le titre de psychanalyste symbolique membre associé de l’association de psychanalyse symbolique, mais à deux conditions :
-s’engager à suivre le second cycle de la formation.
-s’engager à une supervision régulière de sa pratique professionnelle tant que le second cycle n’est pas entièrement accompli.
2°/ Le second cycle se propose comme un approfondissement et un épanouissement de la culture de la psychanalyse symbolique. Il prépare au titre de psychanalyste symbolique confirmé, membre titulaire de l’association de psychanalyse symbolique.
Il est composé de neuf modules de formation intensive de 5 jours sur un cycle de trois ans (trois par an, un présenté par chaque formateur). Ses modules sont « à la carte », reprogrammés tous les trois ans, mais ils doivent tous être validés pour que l’élève obtienne la confirmation de son titre. Tant que la validation de tous les modules n’est pas obtenue, l’élève s’engage à continuer à faire superviser sa pratique par les superviseurs de l’école.

Conditions d’accès aux modules du second cycle.

Notre second cycle de formation n’est pas conçu comme un cycle « technique » supérieur au sens hiérarchique, mais comme un cycle indispensable d’épanouissement dans la culture de la psychanalyse symbolique.
Dés lors, certains des modules du second cycle sont susceptibles d’être suivis par certains de nos élèves qui n’ont pas encore totalement terminé le programme de leur premier cycle ou même par des personnes qui ne l’ont pas encore commencé, mais que nous estimons suffisamment matures pour s’ouvrir à la culture de la psychanalyse symbolique. Ces modules sont par ailleurs déjà proposés dans d’autres contextes que l’école de psychanalyse symbolique. Ils sont reconnaissables dans le programme qui suit par le qualificatif « inscription libre ».
Il est bien entendu que les élèves qui suivent ces modules « libres » ne seront reconnus agréés comme psychanalystes symboliques qu’à la condition impérieuse de s’être acquittés de tout le programme des premier et second cycles (et notamment du mémoire que nous demandons de produire à la fin de chaque cycle pour que l’ensemble de la formation soit validé)
D’autres modules de ce cycle nécessitent par contre, pour pouvoir être suivis, d’avoir intégré totalement ou partiellement la formation technique de base du premier cycle.

Modules présentés par Pierre Trigano

Module 1 : « Travailler en conscience avec le circuit énergétique et symbolique du corps humain, selon la kabbale et la psychologie des profondeurs de Jung »

Au Hameau de l’Etoile

Premier stage du mercredi 30 janvier au dimanche 3 février 2019
– Inscription libre –
Ce module de cinq jours de formation de base (obligatoire dans le cursus du second cycle) nécessite d’être complété par un module de cinq jours de pratique, indispensable pour exercer la méthode, mais facultatif dans le cadre de l’école de psychanalyse symbolique.
La relation qui s’élabore entre le moi, l’inconscient collectif (familial) et le Soi se manifeste dans le rêve, par le symbole comme elle se manifeste dans le corps, par le symptôme qui est le symbole inscrit dans la chair. Il est proposé dans ce module de se familiariser avec le symbolisme du corps humain et son approche comme structure énergétique qui exprime la problématique d’une relation au Soi et d’une recherche intérieure de l’harmonisation. Nous utiliserons dans notre approche symbolique le support de l’arbre de vie que nous propose la tradition de la kabbale. Nous redécouvrirons dans ce support, une voie d’introspection analytique et symbolique du corps très pertinente. Il s’agira de vivre le corps humain comme la demeure du Soi.
La tradition de la kabbale ou mystique hébraïque judéo-chrétienne enseigne une voie pratique de méditation et de travail corporel visant à refonder une harmonie dans nos vies en habitant de l’intérieur la présence divine qui constitue inconsciemment nos êtres. Cette voie pratique travaille sur le circuit énergétique et symbolique du corps humain et repose sur une sagesse chamanique de communion avec l’ensemble de la Création : mon corps, l’ensemble de ma vie individuelle et l’Univers sont un. Recréer une relation consciente de cette unité et s’y enraciner personnellement est pour la kabbale la condition pratique d’une réharmonisation de la vie sur tous les plans de l’être, intégrant la psyché, le corps, l’expérience de l’Esprit, le Soi.

Ce module intéressera plus particulièrement :
– toute personne en quête d’évolution spirituelle et d’expériences intérieures sur une voie mystique qui permet de nous réapproprier les racines hébraïques profondes et jusqu’ici fort méconnues de notre civilisation judéo-chrétienne.
– toute personne motivée par la psychanalyse et désirant travailler de manière originale sur la symbolique du corps humain et sur le lien subtil à redécouvrir entre psychologie et spiritualité.
– toute personne motivée par le travail psychocorporel et désireuse de l’enraciner dans la découverte de la dimension spirituelle du corps humain.
– toute personne désireuse de redécouvrir et vivre leur corps comme le temple vivant de la présence divine, canal d’une relation harmonieuse d’amour avec les autres et avec soi-même.

Programme :

Les dix sefirot ou centres spirituels et énergétiques constituant le circuit symbolique du corps humain avec leurs 22 canaux de communication : expérience approfondie par la voie de la méditation et du toucher méditatif pour entrer en association consciente avec la puissance de vie qui anime ce circuit.
Comment se forment, se déplacent, se communiquent, sur l’ensemble de l’échelle énergétique du corps, les blocages et déséquilibres de l’énergie. Bio feedback entre les souffrances de toute nature et le circuit énergétique du corps humain. Comment la puissance de vie est toujours un recours spirituel et énergétique à l’intérieur de nous pour réduire les disharmonies.
Comment le travail sur le circuit énergétique du corps humain contribue à une recherche de réharmonisation de notre relation à l’environnement. Comment s’implique t-il dans l’aide que nous pouvons apporter aux autres, à tout être vivant, et à la recherche d’une « réparation » du monde.
Comment cette voie spirituelle nous aide à ré-épouser notre corps et à le vivre comme expérience de communion avec Dieu, l’Univers et tous les plans de la réalité.
Comment explorer à partir du circuit énergétique du corps humain les entrées dans les mondes spirituels.

Prix du stage : 600 euros
Lieu du stage : au hameau de l’étoile
Hameau de l’Etoile, Route du Frouzet, 34380 St Martin de Londres,
Tel : 04 67 55 75 73 – Fax : 04 67 55 09 10.

Les tarifs présentés pour les modules ne comprennent pas la pension dans le lieu d’accueil. Prière de s’inscrire également au Hameau de l’Etoile. www.hameaudeletoile.com

Module 2 : Jung avec Lacan

En février 2020 Au hameau de l’étoile, région de Montpellier
– Inscription libre –
La psychanalyse symbolique qui se constitue à partir de CG Jung permet d’ouvrir un dialogue fécond de celui-ci avec Lacan, et ainsi d’hériter de manière originale de toute l’histoire de la psychanalyse à travers lui.
Les théories psychanalytiques des deux grands maîtres ne sont pas en effet aussi opposées qu’on le dit (dans une approche superficielle des deux) et toutes les deux concourent à fonder la psychanalyse comme une expérience spirituelle.
Trois grands axes seront travaillés dans la contemplation des textes par l’ensemble des stagiaires.
– L’épreuve de l’Autre : il y a une altérité qui transcende la vie de la psyché. Celle-ci est d’abord associée par Lacan au système formel du langage : le grand Autre est le « trésor des signifiants » d’où jaillit une différenciation incessante de la vie psychique. Pour Jung aussi, la psyché se caractérise par une différenciation sans cesse jaillissante à partir de l’altérité intérieure du Soi et de la création incessante des symboles qu’il impulse en elle. Nous mettrons en rapport ces deux approches de l’Autre et le thème de la transcendance de Dieu, et dés lors nous pourrons voir la corrélation qui existe entre les deux psychanalystes autour de la voie spirituelle en psychanalyse.
– La déconstruction de la figure paternelle et du complexe d’OEdipe : Lacan commence par hériter de la place incontournable du Père dans la psychanalyse freudienne. Mais il nous dit que la théorie de l’OEdipe est plus à prendre comme un « rêve de Freud » que comme une réalité universelle. Tout le mouvement d’évolution de sa psychanalyse concourt à prévenir du danger de l’unilatéralité imaginaire du Père et de la Loi. Nous verrons que dans ce mouvement il converge avec la théorie de Jung peu connue mais capitale de l’inflation masculine du moi et de son approche des archétypes.
– Le mystère de la féminité : la féminité est pour Lacan l’altérité radicale par rapport au système masculin du langage. Elle est la porte de l’absolu. Impossible de s’ouvrir à la voie spirituelle sans rencontrer le mystère ineffable de la féminité. Le dialogue avec Jung sera fécond sur cette question car il permet de cerner l’importance essentielle de l’éros et de la féminité dans la vie de la psyché humaine. Le travail sur ce thème nous amènera à approfondir les symboliques de la différenciation sexuelle et l’importance de repérer les symboles sexuels dans les rêves.

Prix du module : 600 euros
Lieu du stage : au hameau de l’étoile
Hameau de l’Etoile, Route du Frouzet, 34380 St Martin de Londres,
Tel : 04 67 55 75 73 – Fax : 04 67 55 09 10.
Les tarifs présentés pour les modules ne comprennent pas la pension dans le lieu d’accueil. Prière de s’inscrire également au Hameau de l’Etoile. www.hameaudeletoile.com

Module 3 : Le déni du féminin dans l’inconscient collectif de l’humanité

Avec la participation d’Agnès Vincent
En mars 2021 Au mas Luzière, région de Montpellier
– Inscription libre –
Nous approcherons sur un mode symbolique la notion biblique de « péché originel » dans les premiers chapitres de la Genèse, à la lumière de la psychologie des profondeurs et des méthodes de lecture de la Kabbale. Nous découvrirons que cette notion n’est ni morale ni religieuse, mais renvoie au mystère de la constitution de la psyché humaine.
La contemplation du texte hébreu de la Bible nous permettra de comprendre que le péché originel est le déni du féminin, c’est à dire le déni de l’ouverture à l’altérité qui survient inéluctablement à l’origine de l’expérience humaine. Nous serons amenés à comprendre comment le maléfice psychologique de ce déni se communique de génération en génération dans l’inconscient collectif de l’humanité et comment il favorise l’irruption de la face antagoniste ou terrifiante de cet inconscient dans la vie d’un individu ou d’une collectivité. Comment également guérir de cette communication maléfique en redécouvrant le chemin de la pulsion de vie qui est au coeur de l’être humain.
Dans une relation interactive avec les participants, le travail sur les premiers chapitres de la Genèse sera amplifié par la contemplation de divers matériaux symboliques (contes, exemples significatifs de rêves, cas cliniques).
Ce séminaire intensif propose une exploration de l’inconscient collectif de l’humanité et notamment des archétypes du masculin et du féminin, indispensable pour accéder de manière profonde à l’art de l’interprétation des rêves.
Un atelier de travail sur les rêves des participants aura lieu régulièrement et permettra de rencontrer la résonance symbolique des thèmes étudiés en chacun.
Les élèves qui ont déjà suivi ce module dans le contexte des modules intensifs de l’école du rêve et des profondeurs sont considérés comme titulaires de sa validation dans le cadre de l’école de psychanalyse symbolique.

Prix du module : 600 euros (hors hébergement)

Modules présentés par Agnès Vincent

Module 1 : Le corps symbolique

Reprogrammé en 2020
Agnès Vincent en collaboration avec Hannah Buchholz
– Inscription libre –
Ce stage propose d’allier conscience corporelle et recherche symbolique.
Avec Hannah Buchholz, nous aurons chaque jour, et au travers de pratiques corporelles douces issues du Yoga, du Qi Gong et de la Sophrologie, l’occasion de nous recentrer dans notre profondeur et de nous ressourcer grâce à l’écoute de notre réalité physique et énergétique et de sa prise en compte dans un esprit d’accueil, de bienveillance et de non-jugement. Passer par le travail corporel pour atteindre l’être – telle est la piste d’exploration proposée.
Le corps parle, sans que nous en ayons la plupart du temps conscience, parfois en désaccord avec nos pensées et nos paroles ! Lorsque notre ressenti est en opposition avec ce que nous disons, alors la parole s’affaiblit et la présence se dilue.
Comment les gestes correspondent-ils (ou non) à mon intention ? Comment est-ce que je reçois et interprète les gestes de celui ou celle qui est en face de moi ? Qu’est-ce que je cherche à cacher ou à ne pas voir ? Il ne s’agit pas de contrôler ce corps mais de le reconnaître comme un allié essentiel, qui porte en lui l’inscription de nos histoires individuelles et collectives.
Dans différents temps de ma vie, comment mon corps s’est-il senti ? Dans un moment d’accueil de l’autre (séance de travail de rêves en individuel par exemple), que dit mon attitude corporelle ? Suis-je à même de la percevoir et de l’évoquer ?
Image corporelle et ressenti du corps. Nous ouvrirons la réflexion sur les projections (exigences et meurtrissures) qui nous viennent de notre inconscient familial concernant le corps. Ainsi que des modèles collectifs, sans cesse médiatisés dans notre société. Comment me réconcilier avec la forme de mon corps ? Comment accepter son évolution et ses transformations dans le temps… ? Comment en prendre soin de façon plus attentionnée ?
Comment mon corps se crispe quand l’autre m’envoie des signaux que j’interprète comme menaçants ? Comment mon corps se relaxe et s’ouvre quand je me sens en confiance ? Par des mises en situations, et des ateliers créatifs, nous chercherons à devenir plus conscients des portes qui s’ouvrent et qui se ferment dans le corps et des pensées qui les accompagnent. Quel est l’enseignement du Soi pour ce qui concerne notre corps. ?
Le stage sera l’occasion de contempler des rêves qui parlent du corps. Atelier avec des rêves des participants, et des rêves choisis. Ateliers conte. Tarif du module : 600 € (hors hébergement)
Lieu du stage : Mas Luzière, Saint André de Buèges.
Renseignements auprès d’Agnès Vincent. 06 17 44 59 93

Module 2 : Approfondissement de la pratique de l’imagination active

Du mardi 5 au samedi 9 juin 2018 (stage complet)
Au Mas Luzière

L’analyse des rêves permet de rentrer en contact avec le Soi, et de recevoir son enseignement. Ce processus est une ascèse pour l’affirmation unilatérale du moi, qui doit accepter humblement une position de lâcher-prise auquel les modèles collectifs nous disposent peu. C’est un temps de réception et de relation, dispositions féminines de l’être à expérimenter.
De l’intérieur, le Soi appelle chaque individu non seulement à la légitimité de la vie intérieure, mais à un renouvellement très concret de toute sa vie. Les rêves ne proposent pas un point de vue abstrait et déconnecté de notre existence ! Au contraire tout au long de l’analyse, le Soi cherche toujours à favoriser les mutations de notre vie psychique à l’intérieur ET de notre vie à l’extérieur. A quoi servirait ce travail si nous n’allions pas dans le sens d’une mise en oeuvre ?
L’imagination active nous invite à une nouvelle expression de nous-mêmes. Elle ouvrira à de nouveaux axes de vie, à une nouvelle créativité, à une nouvelle pensée, à l’expression d’une spiritualité…
Il s’agira donc que relation (dimension féminine de l’être, éros) et affirmation (dimension masculine de l’être, logos) fasse alliance au lieu de s’exclure !
Peu proposée et peu mise en acte, la pratique de l’imagination active pourrait rencontrer deux écueils : ne pas oser la mener à bien (comme si nous étions impuissant à oser vivre et exprimer la rencontre avec notre centre) et au contraire la pratiquer sans discernement (comme si notre moi reprenait toute la place et excluait cet Autre à l’intérieur de nous-mêmes).
Ce stage s’adresse aux personnes qui ont suivi la formation à l’analyse des rêves de l’Ecole du Rêve et des Profondeurs, et à celles qui ont fait le premier cycle de la formation à la psychanalyse symbolique. Certes l’imagination active a déjà été expérimentée dans ces formations, mais il s’agira ici d’aller plus loin et surtout d’enraciner cette pratique de façon à pouvoir ensuite la promouvoir et l’accompagner dans le cadre des analyses de rêves.

Au cours de ce stage :

Enseignement et échanges à partir de textes sur l’imagination active.
Ateliers de rêves pendant lesquels nous chercherons ensemble les axes proposés par le Soi.
Expériences d’imagination active, puis atelier de mise en situation pour la contemplation analytique de ces matériaux (textes, dessins).
Tarif du module : 600 € (hors hébergement)
Lieu du stage : Mas de Luzière, région de Nimes / Montpellier.
http://www.luziere.com

Module 3 : Récits de vie et mythes fondateurs

Donner voix et corps

En juin 2019
Accessible aux participants du stage d’approfondissement de l’imagination active.
Incroyable comme les rêves remettent en cause les récits mythologiques qui ont accompagnés notre venue au monde ! Mythe de la faiblesse associée à la féminité et de la force attribuée unilatéralement au masculin, en chaque être, disqualifiant la puissance de la relation comme force de vie. Mythes tragiques énoncés sur nos berceaux qui nous font aborder notre existence dans le désespoir et la tension de tout notre être. Mythe mortifère de l’amour déclaré impossible et de la libération montrée comme inaccessible. Légendes de notre indignité, fables de l’incarnation comme disgrâce.
Nous travaillerons à pouvoir écrire et dire, sur la base d’un mythe existant ou bien par l’élaboration d’un récit original, cette version première de notre histoire. Puis nous ferons retour sur le processus de nos rêves : en effet, le Soi n’a de cesse de dénoncer ces prétendues « vérités » comme de lourdes projections dont nous avons à nous défaire.
Nous verrons comment, en nous, les points de vue ont pu changer peu à peu et comment une vision plus harmonieuse de notre « être au monde » nous devient accessible. Nous contemplerons les rêves de la semaine pour laisser le Soi faire ces propositions de mutation.
Oser raconter notre naissance et notre expérience de vie comme une « relecture » des modèles anciens. Ce sera le travail d’expression proposé dans ce stage. Ce travail pourra déboucher au choix sur une édition (limitée !) ou une mise en scène des récits.
Dans l’accompagnement des personnes en analyse des rêves, ou dans notre cheminement personnel de vie, cette expérience sera un approfondissement précieux.

En co-animation avec Sophie Delavis-Setton :
« Ecrire parfois fait peur, l’école est passée par là, a pu laisser chez certains des traces dommageables, des  » hors sujet ! » biffés de rouge, des « peut mieux faire ! » à l’infini qui ont rapté nos phrases… Au cours de cette session, des temps d’atelier viseront à délier la plume, le pinceau, les ciseaux, afin de dégager le chemin de la parole qui « pousse » de l’intérieur et qu’elle puisse atterrir sur la page, son lieu d’accueil bienveillant. » Tarif du module : 600 € (hors hébergement)
Lieu du stage : Mas de Luzière, région de Nimes / Montpellier.
http://www.luziere.com

Modules présentés par Georges Didier

Trois modules sont proposés dans ce deuxième cycle : « la différenciation », « le symbolique » et « la parole ». Ils sont ouverts aux élèves qui ont suivi le cursus de formation à la Psychanalyse symbolique ou aux élèves diplômés de l’École du rêve qui ont suivi au moins deux modules de 4 jours avec Georges Didier.
Ils permettront aux participants d’envisager les constellations d’abord sous un angle personnel par l’approche des constellations symboliques et spirituelles. Mais au fil du temps, il sera proposé une approche centrée autour des constellations archétypales.
Ces trois modules aborderont les grandes règles qui président aux constellations symboliques et spirituelles et aideront à mettre en scène la communauté qu’est le réel et qui traverse tout être humain.
Ces stages mettront également en scène que la matrice n’est pas la source et aideront à préciser l’éventuel conflit psychique interne entre une matrice prétendant à la toute puissance reproductrice et une matrice qui se laisse traverser. Ils chercheront à mettre en scène que c’est bien une relation réussie dans une alliance incarnée du féminin et du masculin qui constitue chaque être humain.
Sera approché le principe de différenciation qui vient des origines et qui est posé dès la conception. Être différencié, c’est être avec la source. Ne pas l’être, c’est avoir la matrice pour source.
Seront mis en scène les différentes facettes de la fonction paternelle et la centralité du divin (Soi).
L’altérité fondatrice sera posée et également envisagée vis-à-vis du divin.
Ces trois modules approcheront que l’âme est venue rencontrer des êtres (famille ou collectif) qui n’étaient plus assez attentifs à ce qu’est une rencontre. La couche schizoïde sera alors abordée dans sa solitude et sa difficulté à s’incarner.

Dates et coût des modules de Georges Didier :
(Renseignements sur le site : www.constellationsarchetypales.net)
La parole : à Lyon, 22 – 26 août 2018
La Différenciation : à Lyon, 21 – 25 août 2019
Le symbolique : à Lyon 22 – 26 août 2020
Coût de chaque module : 600 euros